Recherche en Informatique et Entrepreneuriat numérique : le leitmotiv du RECIF

Le Réseau des Enseignants chercheurs et Chercheurs en Informatique du Faso (RECIF) a organisé du 14 au 16 novembre 2019, la deuxième édition des Journées de la Recherche en Informatique à l’Université Norbert ZONGO. Ladite édition s’est tenue en collaboration avec les différentes universités du Burkina ; le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation ainsi que le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes.

La transition des technologies de l’information et de la communication (TIC) vers le numérique requiert la formation des cadres et techniciens chargés d’animer le secteur. Malgré l’existence dans les universités et instituts d’offres de formations initiales et continues dédiées aux techniciens, aux cadres et aux chercheurs en informatique ; les besoins du Burkina sont loin d’être satisfaits en compétences. Il se pose alors la question, de la pertinence des méthodes d’enseignement, à même de motiver un plus grand nombre de candidats en quête de formation dans les TIC. Au regard de ce constat, le Réseau des Enseignants chercheurs et Chercheurs en Informatique du Faso (RECIF) a initié les journées de la recherche en informatique du 14 au 16 novembre 2019. Ces ditesjournées scientifiques, explique le président du réseau Dr Abdoulaye Séré, se proposent de constituer un cadre régulier de réflexion pour la promotion de l’enseignement innovant, et de la recherche en informatique afin qu’elle contribue à relever les différents défis de notre société. L’édition a été le lieu pour les enseignants chercheurs, les experts, les ingénieurs, les étudiants en Informatique au Burkina Faso, d’échanger sur les différentes problématiques de l’enseignement et la recherche en Informatique.

Plusieurs modules en lien avec les domaines de l’informatique développés

Les communications de ces trois jours d’échanges ont tourné autour du thème central « Enseignement, Recherche en Informatique et Entrepreneuriat numérique au Burkina Faso ». A travers ce thème, « le RECIF voudrait que les étudiants s’imprègnent des connaissances sur les thématiques émergentes (par exemple l’intelligence artificielle) pour mieux développer le numérique au Burkina Faso », a rappelé Dr Abdoulaye Séré. Les sous-thèmes qui ont découlé du thème central ont touché les domaines de l’informatique sans restriction. Il s’agit entre autres de la sécurité informatique, les réseaux et les technologies de l’internet, les systèmes embarqués, le calcul distribué, le Cloud Computing, l’informatique mobile et les télécommunications, l’intelligence artificielle et la science des données.

De nombreux projets informatiques passés à la loupe pour une synergie d’action

Par ces journées le RECIF a voulu établir une synergie entre les différents acteurs de l’écosystème du numérique et les enseignants chercheurs. C’est pourquoi des structures comme l’agence nationale de sécurité des systèmes d’informations (ANSSI), l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), l’agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC), l’Open Data et la commission de l’informatique et des libertés (CIL) ont contribué au succès de ces journées, à travers les communications et l’accompagnement. Avec le RECIF, ces partenaires ont analysé des projets informatiques pour une synergie d’action. Toute chose qui a permis aux participants d’avoir un aperçu sur les méthodes innovantes d’enseignements et les activités de recherche menées en informatique au Burkina Faso. En témoigne la communication inaugurale présentée par le Pr Alain Mille sur le thème « L’intelligence artificielle, quels apports pour le développement numérique des pays africains ? »

Ces journées de recherche en informatique ont débouché sur des recommandations

Au terme de ces journées de recherche en informatique, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants. Il s’agit de la création d’une base de données des compétences disponibles et partagée entre les différentes universités, la mise en ligne des contenus de cours sur une plateforme unique et l’implication des enseignants-chercheurs par la direction générale de l’enseignement supérieur sur l’élaboration des curricula dans le domaine du numérique. Outre cela, il y avait la conception et la rédaction des manuscrits dans les différents modules en informatique, le recrutement des ingénieurs de recherche en informatique pour appuyer les chercheurs sur les projets et l’édition d’une revue locale pour les publications scientifiques en informatique.

Aziz Kaboré (Correspondant)

Source: https://www.fasopic.net/recherche-en-informatique-et-entrepreneuriat-numerique-le-leitmotiv-du-recif/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *